Chrétiens d'Irak

Les chrétiens de Bassora encouragés à retourner vivre dans leurs maisons

  | 

Les autorités civiles de Bassora, la deuxième ville d’Irak après Bagdad, ont encouragé les chrétiens à retourner vivre dans leurs maisons. Khalaf Abdul al Samad, le Président du Conseil provincial de Bassora les a non seulement invité à revenir sur leur terre d’origine, mais a également affirmé son intention d’appuyer la reconstruction et la reprise des églises.

Dans la ville de Bassora située à près de 590 kilomètres de Bagdad, les chrétiens, une centaine de personnes à peine, se comptent aujourd’hui sur les doigts d’une main. Avant la guerre Iran-Irak, la population chrétienne était pourtant bien représentée parmi les commerçants de la ville dont elle formait une proportion significative. Près de 2500 familles chrétiennes y résidaient alors.

Depuis cette époque, la diminution des disciples de Jésus-Christ dans cette ville est donc drastique, une situation qui a interpellé Khalaf Abdul al Samad, le Président du Conseil provincial de Bassora. Au cours d’une visite à une église arménienne de cette ville pour les célébrations de Nouvel An, il a en effet voulu témoigner son attention et son soutien vis à vis des chrétiens.

Invitant au nom des autorités locales les chrétiens irakiens immigrés à revenir sur leur terre d’origine, particulièrement dans les zones libérées du contrôle des djihadistes, il a clairement affirmé vouloir offrir son appui pour la restauration et la reconstruction des églises afin que ses activités puissent reprendre.

2017, un temps pour la reconstruction ? C’est ce que semble croire le Patriarche de Babylone des Chaldéens, Mgr Louis Raphaël Sako dont le propos a été rapporté sur le site radiovaticana.va :

« 2017 sera une année différente, probablement pas une année de paix totale, mais certainement de plus grande cohésion, de plus grande unité. C’est un sentiment que partage la majorité des Irakiens ».

Isabelle Goepp

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.