A moins que l’on soit spirituellement compromis, presque tous les leaders chrétiens sont menacés par le danger de l’orgueil spirituel.  Notre spiritualité personnelle est aussi une des raisons pour lesquelles nous avions été placés à la tête des autres.  Dans la majorité des cas, la vie spirituelle d’un leader est une condition requise pour accéder au poste de leadership, à moins qu’on ne fasse partie d’une église ou d’une dénomination spirituellement morte.  Même les églises et dénominations chrétiennes mortes spirituellement, exigent quand même un minimum de spiritualité ou de moralité.  En pratique, les membres s’attendent à ce que leur leader soit spirituellement plus développé qu’eux.

            Ainsi, le danger de l’orgueil spirituel devrait être sur la conscience et l’attention de chaque leader sérieux qui voudrait l’éviter.  Ne pas reconnaître le piège de l’orgueil spirituel dans sa vie et son ministère est la preuve absolue que l’on y vit déjà.  En effet, une des conséquences directes de l’orgueil spirituel, c’est l’aveuglement par rapport à sa présence dans la vie du leader.  Ne pas s’inquiéter de la possibilité de l’orgueil spirituel dans sa vie et dans son ministère c’est déjà un signe de sa présence dans sa vie et dans son ministère.  Prendre conscience du danger de l’orgueil spirituel dans sa vie est déjà le premier pas vers la guérison de cette maladie spirituelle pernicieuse.

            La deuxième étape pratique à suivre dans la lutte contre l’orgueil spirituelle c’est s’habituer soi-même à se surveiller spirituellement.  Le leader chrétien qui veut garder l’orgueil spirituel au minimum, ou en guérir régulièrement doit prendre la décision difficile de devenir son propre policier.  Pour devenir son propre policier, le leader sérieux doit surveiller sa bouche.  Quelles sont les paroles qui sortent de ma bouche chaque fois que je parle d’un autre leader ?  Sont-ce des paroles négatives, ou sont-ce des paroles de paix, de reconnaissance pour ce que Dieu est en train de faire dans la vie et à travers le ministère des autres ?

            La troisième étape pratique consiste à accepter le brisement spirituel que Dieu opère en nous ; dans le cas ou nous avions résisté au brisement spirituel, nous devrions être prêts à accepter les punitions de Dieu.  En effet, dans sa grâce, Dieu permet des épreuves et des souffrances dans notre vie et ministère afin de nous guérir de l’orgueil spirituel.  Et si nous résistons à son brisement, le Seigneur ne s’empêche pas de nous punir, afin de nous guérir réellement du mal de l’orgueil spirituel.  L’auteur de l’épître aux Hébreux écrit : « Vous n’avez pas encore résisté jusqu’au sang, en luttant contre le péché. Et vous avez oublié l’exhortation qui vous est adressée comme à des fils: Mon fils, ne méprise pas le châtiment du Seigneur, Et ne perds pas courage lorsqu’il te reprend; Car le Seigneur châtie celui qu’il aime, Et il frappe de la verge tous ceux qu’il reconnaît pour ses fils. Supportez le châtiment: c’est comme des fils que Dieu vous traite; car quel est le fils qu’un père ne châtie pas ? Mais si vous êtes exempts du châtiment auquel tous ont part, vous êtes donc des enfants illégitimes, et non des fils. D’ailleurs, puisque nos pères selon la chair nous ont châtiés, et que nous les avons respectés, ne devons-nous pas à bien plus forte raison nous soumettre au Père des esprits, pour avoir la vie ? Nos pères nous châtiaient pour peu de jours, comme ils le trouvaient bon; mais Dieu nous châtie pour notre bien, afin que nous participions à sa sainteté. Il est vrai que tout châtiment semble d’abord un sujet de tristesse, et non de joie; mais il produit plus tard pour ceux qui ont été ainsi exercés un fruit paisible de justice. » (Hébreux 12 : 4-11)

            Comme affirmé précédemment, l’orgueil spirituel qui n’est pas confronté et guéri finit toujours par amener la justice punitive de Dieu ; directement ou indirectement.  Dieu punit les leaders chrétiens orgueilleux directement en les frappant des maux et souffrances diverses.  Mais parfois, Dieu punit indirectement les leaders spirituellement orgueilleux, en permettant que les autres ou la vie leur cause des désagréments qui les amèneraient au brisement spirituel.  Car l’objectif du Seigneur n’est pas de détruire ses serviteurs et servantes, mais seulement de les guérir de l’orgueil spirituel dans lequel ils succombent facilement.

L’orgueil lié à la formation pastorale (théologique)

Le monde du leadership chrétien est divisé en 3 grands groupes quand il s’agit de la formation pastorale ou théologique : il y a d’une part, surtout dans le monde peu développé, un très grand nombre des leaders et pasteurs chrétiens qui n’ont reçu aucune formation pastorale et théologique formelle.  Ces leaders sont à la tête de leurs organisations ou églises chrétiennes uniquement à cause des dons spirituels que le Seigneur leur a donnés, et que l’église à reconnus en eux.  Force est de constater que malgré l’absence d’une formation pastorale et théologique formelle et adéquate, plusieurs de ces leaders chrétiens réussissent dans leurs ministères.  Dans sa grâce, Dieu les bénit, malgré leur manque de bagage théologique.

            Le second groupe est composé des leaders ou pasteurs qui ont reçu un minimum de formation théologique.  Ceux-là sont les leaders qui ont été formés dans les écoles bibliques ou dans les facultés de théologie des pays peu développés.  Ils ont une formation théologique générale, qui leur permet de servir avec efficacité.

            Le troisième groupe est composé de quelques rares leaders qui ont fait des hautes études théologiques dans les meilleures institutions théologiques de l’Occident.  Ceux-ci sont souvent les leaders des leaders.  Ils représentent souvent la « crème » de l’église.  Ce sont ces leaders qui sont les plus frappés par la maladie de l’orgueil lié par la formation théologique.  Ils sont suivis de près par les leaders qui ont une formation théologique de base.  Ces deux groupes manifestent leur orgueil avec virulence dans la façon dont ils traitent leurs confrères leaders chrétiens sans formation théologique formelle.  De nos jours, la guerre entre les leaders formés et les leaders non formés fait rage.  Les paroles désobligeantes fusent de partout.  Les leaders formés fustigeant les leaders non formés ; les accusant à tort ou à raison d’être à l’origine de toutes les hérésies qui polluent la vie de l’église.  Les leaders non formés ne se laissent non plus abuser sans rétorquer.  Ils fustigent le manque de spiritualité et de succès dans la vie et le ministère de la majorité des leaders formés, enfermés dans un académisme asséché et asséchant !

            Contre les leaders souffrant de l’orgueil lié à leur formation biblique et doctrinale, l’apôtre Paul écrit : «La connaissance enfle, mais l’amour édifie. » (1 Corinthiens 8 : 1).  En effet, les leaders chrétiens formés théologiquement souffrent de la même maladie spirituelle qui frappait les pharisiens contre lesquels le Seigneur Jésus-Christ a enseigné.  Les pharisiens étaient des docteurs de la Loi de Moïse.  Ils la connaissaient par cœur et s’appliquaient à une obéissance légalisme de la Loi de Dieu.  La religion juive, livrée entre les mains orgueilleuses et légalistes des pharisiens, est allée d’une religion centrée vers ce que Dieu a fait en faveur de son peuple, Israël, vers une religion centrée sur l’érudition et les mérites légalistes des pharisiens.  Les pharisiens étaient « enflés » de la connaissance de Dieu.  Et cette connaissance les a éloignés du Dieu de la Bible, parce qu’elle (la connaissance) les a poussés à se glorifier eux-mêmes, et à mépriser les autres.

            L’orgueil lié à la formation théologique révèle le manque de maturité dans la foi.  L’apôtre Paul nous pose la question suivante concernant toute forme d’orgueil résultant des dons ou capacités naturelles : « Car qui est-ce qui te distingue ? Qu’as-tu que tu n’aies reçu ? Et si tu l’as reçu, pourquoi te glorifies-tu, comme si tu ne l'avais pas reçu ? » (1 Corinthiens 4 : 7).  En effet, selon l’apôtre Paul, tout bien, toute capacité humaine, tout succès expérimenté dans la vie et dans le travail, est un don de Dieu.  Les êtres humains ne sont capables d’aucun bien par eux-mêmes, sans que cela ne leur soit accordé par Dieu.  La seule chose que les êtres humains sont capables sans l’aide de Dieu, c’est le mal.  Les leaders chrétiens qui comprennent que tout ce qu’ils sont et tout ce qu’ils ont est un don de Dieu, n’ont donc aucune raison de s’enorgueillir.  L’orgueil spirituel basé sur la formation théologique est une preuve de manque de discernement, de maturité et de reconnaissance à Dieu.

            Les solutions proposées pour guérir de l’orgueil spirituel s’appliquent aussi dans le cas pour la guérison de l’orgueil lié à la formation théologique.

3. L’orgueil lié à son poste ecclésiastique

            Le poste ou la fonction que le leader occupe au sein du corps de Christ devient souvent un piège spirituel pour ce dernier.  En effet, plus le poste que le leader occupe au sein de l’église est élevé, grande devient la tentation pour ce dernier de se considérer supérieur aux autres leaders, et aux membres de son église ou de son organisation chrétienne.

            Le premier signe qui montre l’orgueil lié au poste ecclésiastique se remarque par le désir exagéré du respect du protocole.  Le leader orgueilleux commence d’abord par se donner un titre ecclésiastique « ronflant ».  Le monde ecclésiastique protestant actuel est rempli d’apôtres, des prophètes, des docteurs, des évêques, des archevêques, des révérends, des généraux, des maréchaux, pasteurs seniors, proclamés et autoproclamés.  Les organisations para-ecclésiastiques elles aussi sont prises par l’effervescence de la folie de grandeur.  Les responsables des groupes chrétiens sont désormais appelés : Présidents fondateurs,  Présidents Directeurs Généraux, Directeur Exécutifs, Administrateurs Plénipotentiaires, etc.  Tous ces titres sont recherchés pour un seul but, la glorification de la personne du leader.  Mais dans l’évangile le Seigneur dit expressément : «Ne vous faites pas appeler directeurs; car un seul est votre Directeur, le Christ. » (Matthieu 23 : 10)

            En plus des titres ronflants, les leaders de l’église cherchent désormais à être respectés en suivant le modèle des régnants du monde.  Dans les cérémonies publiques, ils veulent être les seuls à arriver après tout le monde.  Toute l’assemblée doit se lever à leur entrée.  Ils exigent à ce qu’ils occupent les premiers et les plus beaux sièges dans les lieux où se tiennent les rencontres de l’église.  Mais le Seigneur Jésus-Christ dit : « Les scribes et les pharisiens sont assis dans la chaire de Moïse. Faites donc et observez tout ce qu’ils vous disent; mais n’agissez pas selon leurs œuvres. Car ils disent, et ne font pas. Ils lient des fardeaux pesants, et les mettent sur les épaules des hommes, mais ils ne veulent pas les remuer du doigt. Ils font toutes leurs actions pour être vus des hommes. Ainsi, ils portent de larges phylactères, et ils ont de longues franges à leurs vêtements; ils aiment la première place dans les festins, et les premiers sièges dans les synagogues; ils aiment à être salués dans les places publiques, et à être appelés par les hommes Rabbi, Rabbi. Mais vous, ne vous faites pas appeler Rabbi; car un seul est votre Maître, et vous êtes tous frères. Et n’appelez personne sur la terre votre père; car un seul est votre Père, celui qui est dans les cieux. Ne vous faites pas appeler directeurs; car un seul est votre Directeur, le Christ. Le plus grand parmi vous sera votre serviteur. Quiconque s’élèvera sera abaissé, et quiconque s ‘abaissera sera élevé. » (Matthieu 23 : 2-11)

4.  L’orgueil lié à sa stabilité matérielle

Les positions ecclésiastiques apportent souvent une sécurité et une stabilité matérielle.  Les pasteurs fondateurs des églises locales, les présidents des dénominations chrétiennes, les directeurs des organisations para-ecclésiastiques gagnent souvent plus que les autres pasteurs et leaders de l’église.  Leur stabilité matérielle devient souvent une cause d’orgueil dans leur vie et dans leur ministère.  Plusieurs églises et organisations chrétiennes sont minées par des compétitions matérielles entre serviteurs et servantes de Dieu.  Plusieurs leaders chrétiens financièrement aisés traitent les autres serviteurs de Dieu moins aisés avec mépris.  Souvent dans le cercle chrétien, le droit à la parole, le droit à l’invitation, le droit au respect ne dépend pas de la profondeur de la foi du leader, mais plutôt dépend de sa situation financière.  Plus un leader a des moyens financiers, plus il est écouté, invité et suivi.

L’adulation d’un leader par ses membres, et par les autres leaders à cause de ses moyens financiers constitue un vrai piège spirituel.  En effet, le leader chrétien qui a réussit financièrement est sans faute entouré d’une cohorte d’adulateurs qui ne sont là que pour profiter de la manne financière de ce dernier.  Ces collaborateurs et collaboratrices deviennent presque des « esclaves » qui se courbent à la volonté du leader.  Parce qu’il est obéi et craint, le leader peut facilement croire qu’il est plus important que tout le monde, et au dessus de la Loi de Dieu.  Plusieurs leaders mal affermis finissent par tomber dans diverses passions de la chair qui amènent leur chute.

Comme indiqué précédemment, le leader mature ne se laissera pas entraîner par le succès matériel.  Il gardera à l’esprit que ce qu’il est et ce qu’il a, est un don de Dieu.  Par conséquent, il ne doit jamais accepter que s’installe autour de lui le culte de sa personnalité, ni une obéissance esclave de ses collaborateurs et collaboratrices.

            Pour conclure ce chapitre, il est important d’insister sur le fait que l’orgueil agit comme du vin doux.  Il enivre lentement, mais surement toute personne qui commence à le « sucer » progressivement.  Plus le leader chrétien commence à se féliciter lui-même pour sa spiritualité, sa formation, ses titres et moyens financiers ; plus ses collaborateurs et collaboratrices se transforment en sirènes qui chantent sa grandeur et importance, plus il tombe bas dans les griffes de la folie de l’orgueil.  L’auteur des Proverbes écrit : « L’arrogance précède la ruine, et l’orgueil précède la chute. » (Proverbes 16 : 18) ; «Avant la ruine, le cœur de l’homme s’élève; Mais l’humilité précède la gloire.» (Proverbes 18 : 12).

Vues : 69

Commenter

Vous devez être membre de « Chrétiens en réseau » avant de pouvoir ajouter des commentaires!

Rejoindre Chrétiens en réseau

Espace Facebook

Actualité chrétienne

Nick Vujicic et sa femme partagent la joie de l’attente de leur 2ème enfant

Nick Vujicic et son épouse partagent avec joie l'attente de leur deuxième enfant L’évangéliste Nick Vujicic, 32 ans, connu pour partager avec zèle sa foi en Jésus-Christ alors qu’il est né sans bras ni jambe vient de partager sur internet des photos avec son épouse Kanae enceinte et son fils premier-né Kiyoshi montrant l’attente prochaine de l’arrivée de leur deuxième fils qu’ils ont d’ores et déjà décidé de

Cent millions de chrétiens persécutés dans le monde

Des jeunes chrétiens pakistanais se lèvent pour sécuriser les églises régulièrement cibles d'attaques Plus de cent millions de chrétiens sont discriminés ou persécutés par des régimes totalitaires, des islamistes et des fidèles d’autres religions, selon un dossier publié par la branche italienne de l’organisation chrétienne Caritas International. Caritas Italie a publié un dossier intitulé « Les chrétiens persécutés : entre terrorisme et migrations forcées » pour attirer l’attention

Pakistan : une mère chrétienne de trois enfants forcée d’épouser un musulman

ne mère pakistanaise chrétienne contrainte d'épouser un musulman Fouzia Sadiq, une chrétienne pakistanaise mère de trois enfants a été forcée d’épouser un musulman après avoir été kidnappée le 23 juillet. Selon une ONG britannique, la « British Pakistani Christian Association » (BPCA), les femmes, victimes de discriminations importantes sur la base de la religion au Pakistan, sont régulièrement victimes d’enlèvement, de mariage et de conversion

Copyright © Chrétiens en réseau   Réseau chrétien créé par la Mission Chrétienne et le Journal Chrétien.

 |  Signaler un problème  |  Privacy Policy  |  Conditions d'utilisation